Radars, Radis, Ras...Des paquerettes.

Publié le par Rumba du pinceau, coussindair, ou denis lee

Holala, non, je n'oublie mon cher blogounet, depuis trop longtemps laissé de côté au profit de Facebook et autres. Cher blogounet, tu restes comme qui dirait ma soupape de sécurité, lorsque les pressions montent.

 

Et la pression monte dans mes oreilles, , à n'en point douter. Pour moi qui rallie guillerettement Montpellier à Toulouse, Toulouse-Montpellier  régulièrement, en voiture, en empruntant les nationales et autres autoroutes sans péage, les radars de vitesse représentent donc pour moi l'épreuve à surmonter.  ...

 

Néanmoins, après m'être fait aggraffé une fois par l'un de ces gendarmes volant décérébralisé, du côté de Gignac, et depuis, avoir repris cette autoroute dix foix, je ne sais toujours pas quelle est la vitesse limite, ( Mon GPS me dit 110/90/ et parfois rien ) Comment savoir ?... Puisqu'il n'y a aucun panneau sur trente kilomètres... ( j'ai vérifié ) .

 

C'est affreux, mais j'ai l'impression d'être la victime d'un escroc, profitant de son statut d'intouchable, pour améliorer l'état de ses finances, à savoir : L'état.

 

Evidemment, pour l'état, les radars sont comme qui dirait, une manne céleste. Pour les rendre plus rentable, ne va-t-on pas à les placer en descente, toujours, pour verbaliser celui qui aurait oublié d'appuyer sur sa pédale de frein ?... Et pour plus de rentabilité : Supprimer les panneaux de limitation de vitesse !...  Sur une autoroute trois-voies, et dans l'incertitude, qui imaginerait devoir rouler à 110, ou 90 ?... Une chose est sûre : Rouler à 130 autour de Gignac  est passible d'amende, et de points en moins... L'etat en profite : - "Que vont dire mille corniauds qu'on verbalise par jour, face à ma toute puissance ?..."

 

Je ne sais pas qui gère ça, mais celui, celle, ou le groupe de personnes qui ont la responsabilité de la sécurité ou autres paranoïa routière sur l'hérault sont pour moi  ou bien névrosés, ou bien bandits voués à la cause du pactole engrangé par les radars.

 

Toujours est-il que ces histoires-là me débectent... Me font vomir. Mais opinions politiques ne changeront pas pour si peu, mais si  je ne vois pas fleurir des panneaux de limitation de vitesse, ( rappels de limitation, quels qu'ils soient ) autour de Gignac, d'ici six mois, j'irai à la pêche, le jour des prochaines élections... Parce que je saurai alors que pour les élus, nous autres joyeux clampins d'électeurs , ne sommes que la 5ème roue du carosse.


 

Le fait est que j'ai l'impression d'être épié en permanence, par les yeux glauques de Big brother, guettant mes moindres équarts. ( d'Habitude , ce sont les fumeurs de joints, qui affichent bien haut leur paranoïa, en débloquant sans fin sur certaines thèses conspirationistes, que je ne citerai pas. ) Moi, non. Je constate juste les efforts que fait l'état, pour me compliquer la vie. Haha.

 

 

 

Ha ben oui. Voilà ce que c'est que d'avoir une culture parpaillote, si intègre. Parfois je voudrais devenir aussi gangster que l'état... Seulement voilà, j'ai un blocage. Je ne peux pas. Flute !. :(     Mieux vaut causer d'autre chose, tiens !... Parce que sinon, je vais passer pour un vieux con acariâtre, ce qui est loin d'être mon cas... )

 

 

Mieux vaut parler de ces 4X4=16 jours de vavances en pointillés, passées cet été avec Marion, à Toulouse, Gruissan, Palagrugell, saint-Laurent-d'aigouze, Toulouse... Si Joyeux !...

 

Mais comme je n'ai pas le temps, je remets donc ça à une prochaine fois. Youpi, Tralala.

 

 

 

 

 

A suivre, donc.


Commenter cet article