A Cordes heu....?... Déesse ?...

Publié le par Rumba du pinceau, coussindair, ou denis lee

010 cordes Fée du logis - encre 23x23 - Décembre 2010

 

 Pour commencer, je mets ce dessin ici, histoire de dire que malgré tout, je continue, et je réussis a oeuvrer graphiquement, que ce soit à Toulouse ou à Montpellier...

 

  ... Bon. Je sais : Depuis un certain temps, je n'en fous plus une rame sur ce blog...Mais j'y reviens quand même de temps en temps, pour continuer à débiter mes sempiternelles ânneries. Depuis l'ouverture de ce blog ( 2005 ) , dois-je le préciser, les choses ont changé, puisque depuis le printemps dernier,  je vis une "merveilleuse histoire d'amour "...( Ca, c'est pour gonfler mon audience, auprès des les moteurs de recherche ) avec une jolie princesse Toulousaine...  Et c'est donc sous le regard circonspect de ma chérie-chérie que je continue donc à écrire des bêtises ici, pour les trois pelés et un tondu qui passent encore par là...

 

Comme il est loin, le temps des rateaux octroyés par diverses pimbêches aigries...  Loin, le temps des introspections débouchant sur des : " Pour finir : mieux vaut vivre seul que mal accompagné "...  Enfin bon. J'ai finalement fait comme Picasso. Sans chercher, j'ai trouvé. Et c'est plutôt cool, comme dirait l'autre. Et puis c'est si romantique...Parce que bon,  je suis un grand romantique.

 ( pour qui ne le saurait pas encore. ) 

 

Enfin bon. Reprenons.

Depuis la dernière fois, et bien, heu....

...Je suis allé à Toulouse, et..

 

  Inutile de raconter chronologiquement ce qui s'est passé en un mois... Je ne vais pas jouer au greffier, à tout noter, minute par minute. Et puis de toute façon, je ne me souviens que de l'essentiel.... Comme par exemple , les chambres d'hôtes où Ma. et moi avons passé des nuits plutôt fantaisistes. Comme à La Sel/ve, au Faval/dou, par exemple... Où notre hébergeuse nous a fait découvrir le " Chanterue" , une sorte d'orgue barbare, à manivelle, avec cartes perforées... On a eu droit a un vrai récital, donc, avec des choses joyeuses telles que " le marchand de l'amour " célèbre tube de Dario Moréno... ( Je connaissais, évidemment, puisque côté vieilles chansonnettes, je suis un véritable érudit.  ) ... Enfin bon. C'était sympa. Ca nous a marqué, je crois. Ca a marqué Ma., en tous cas, puisque depuis, elle cherche à acquérir un orgue de barbarie...  Hummm !

 

Une semaine plus tard, je suis encore revenu à Toulouse, et ainsi de suite, un week-end sur deux. La fois suivante, c'était pour le réveillon du nouvel an, avec Ma... Réveillon dans sa famille, avec ses enfants, son frère , sa soeur, son neveu, et ses parents ( qui, à la longue, finissent par m'intégrer ) ... 

Il y avait des huîtres, au repas, et comme son frère était tout seul occupé à les ouvrir, je me suis bien sûr proposé de l'aider, en tant qu'ouvreur-d'huîtres expérimenté... ( C'est à dire : Pas du genre à s'ouvrir la main et se retrouver aux urgences, à l'hôpital )

Ca m'a permis de faire connaissance, quoi... Et c'était cool, je dois dire. Ouvrir des huître en compagnie d'un magistrat, whoooh...  Bon. Huîtres, foie gras, saumon, crevettes... Contre toute attente, j'ai bien digéré le repas concocté par la maman.

 

J'étais donc en pleine forme, le lendemain, pour partir avec Ma., explorer la région...Et aboutir à Sal/vagnac, tester la chambre d'hôtes trouvée par le biais d'internouillette...

Je ne dirai jamais assez : Les chambres d'hôtes, c'est trois fois mieux que l'hôtel, tout en étant moitié moins cher. Avec un Jakuzi ,en plus... Alors bon. Ya pas photo. Ou plutôt si... Des photos, il y en a... ( mais je ne les montrerai pas )...

 

Le lendemain, on s'est retrouvé à Cordes-sur-ciel, et là aussi, c'était plutôt cool... Cordes, j'y étais déjà venu, avec ma mèèère, en 77 , puis aussi avec martine, ma dernière ex, la mère de Guilhem, en 94... Avec Ma.,on a mangé dans un restau sympa, rue Raymond VII, visité une expo pour le moins étrange, ornée de magnifiques sculptures en bois, taillées dans des fûts d'au moins une mêtre cinquante de diamètre., une expo dédiée à .......

 

 

011 cordes 3 - 2011-01-03- 087

 

 Une expo étrange, plus ou moins boudhiste,  vide de tout organisateur, et pleine de gens.... ( dans une superbe baraque... )

 

Et puis nous avons donc fini par aboutir chez un brocanteur , avec qui, je dois dire, le courant est magiquement bien passé, d'une façon inattendue. Une brocante, ça me plait, ça m'inspire. J'adore voir tout ce bordel de vieilles choses accumulées en vrac.

 

010 cordes2011-01-03- 099

 

 

 

 

Je ne sais pas trop pourquoi, ce monsieur He/nri Terru/elle nous a branché sur la peinture, mais bon, il a bien fallu que je lui dise que je dessinais. Il m'a alors aussitôt fourgué un crayon dans la main, pour me faire travailler ... Et le pire, c'est que j'ai adoré crobarder sa boutique. Et je n'ai pas dit mon dernier mot, à ce sujet, puisque j'ai pris des photos. Lui, ma proposé de venir exposer chez lui, et ma foi, j'y réfléchis.

 

J'adore ces rencontres dues au hasard, au destin... J'adore suivre ces signes de piste idiots... Je ne sais pas pourquoi, j'adore surfer sur la vague, naviguer dans le sens du vent... " Va ou le vent te mêne, va... ", comme dirait l'autre...

 

Enfin bon. En ce moment, je suis donc à Clapiers, loin de Ma.

En ce moment, je dessine pas mal, en vue de mon expo en tant qu'invité d'honneur au petit marché de l'Art,  en Février...   ( jour de la sainte aimée )  ( invité d'honneur : Haha... ça m'a toujours fait sourire, vu l'inrérêt que je porte à ce genre de choses, enfin bon. )  ) ...Et quand j'ai du temps à perdre, je lis la biographie de Keith richards, "LIFE"... qui somme toute, ridiculise pas mal de journalistes rock, qui depuis des années fantasmaient sur lui et les Stones, et élucubraient des aneries monumentales, pire que les miennes...

Il remet les montres à l'heure,  quoi. C'est cool.

 

011 Life - keith richards (2)

 

...Et comme le hasard fait bien les choses, je ne me serais jamais attendu, dans ce gros pavé de 643 pages, à trouver un passage, où, en 1969, parti pour le Maroc avec Brian jones,  il se retrouve à Cordes-sur-ciel, lui aussi....  Sous la porte d'entrée de la ville médiévale... 011 cordes 4 - 2011-01-03- 077

 

(..Une fois qu'on sait que Keith Richards et Brian Jones sont passés par là, quarante deux ans plus tôt,  on se surpend à fantasmer... Hummm. Bon. Je déconne. )

 

N'en déplaise à Thomas, ( un de mes fistons ) réfractaire à toute idée irrationnelle, ( comme St Thomas )  je dois dire que depuis vingt ans, je n'avais plus entendu parler de Cordes-sur-ciel...

... Et voilà qu'en quinze jours, cette vieille cité se rapelle à mon bon souvenir... On ne sait pourquoi. Enfin bon. Comme ce genre de coïncidence n'est pas nouveau pour moi, je n'en ferai pas un fromage. haha. Je laisse aux gens trop rationnels, le soin de s'enfermer sur eux-mêmes.  :)

 

Bon. Ce blog part un peu en couille, depuis un moment, mais bon. Autant le dire : Je me fous pas mal de son audience, vu que ça ne m'apporte rien. Rien qu'un moment d'expression à peu près libre, où je peux raconter des sornettes...

 

La faute à qui ?... La faute à Facebook !...haha. ... Il faut croire que je préfère les relations humaines, au fait de raconter ma vie ici. C'est comme ça. Enfin bon. Ce que préfère entre tout, de toute façon, c'est d'aller à Toulouse, rejoindre Ma.

 

 

 

Et en attendant, je dessine, encore et toujours.

 

010 corde - les heures qui passent - encre 23X23 - dec 2010

  Les heures qui passent, encre 23X23

 010 cordes - dejeuner sur l herbe - encre 30X40 - nov 2010

  Déjeuner sur l'herbe, encre 40X50

 

 

010 cordes 2 - 2011-01-03- 094

 

  ... Hummmm mouais.... Dans la rubique " Oeuvres ephémères, on notera ce " crêpe au chocolat "  à Cordes... que Ma.  tenait à rendre plus éphémère encore, en la détruisant de son index....  Haha.

 

 

A suivre donc...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article